Il y a un moment que je n’ai pas touché à un clavier.

Je dois avouer que ça fait terriblement de bien de sentir les touches sous mes doigts, surtout pour partager une chose qui me passionne réellement ; Créer.

 

Il y a bientôt 3 ans que je me suis lancée naïvement dans l’univers du stylisme. Mine de rien, ce monde est venu à moi, plutôt que le contraire. C’est au fur et à mesure des projets que je montais auprès de plusieurs équipes artistiques, que j’ai grandis dans ce milieu et surtout, que j’ai développé une réelle passion.

Pour moi le stylisme, ce n’est pas que des morceaux de vêtements que j’associe. Mais plutôt des pièces que je module sur une sculpture et que celles-ci sont capturées et transformées en œuvre. Je m’émeus seulement en voyant une lumière dans une retombée de tissu.

 

Le photographe Richy Warhol et moi, avions envie de créer quelque chose de différent pour refléter notre vision de la photographie et de la mode à ce moment dans nos vies. Ensemble, nous nous sommes entourés d’une équipe artistique afin de mettre en lumière ce projet. J’ai donc emprunté le studio de la photographe Same Ravenelle , afin de localiser notre lieu de Maquillage, Cheveux et Costumes,  pour ensuite faire le « shoot » en extérieur. Nous avons choisi de débuter ce shooting  vers midi dans le coin d’Hochelaga,  pour réussir à capter la lumière automnale de fin de journée ainsi que l’ambiance brute et rurale désirée. C’est toujours plus complexe en extérieur, surtout niveau météo, mais il n’y a rien de plus beau qu’une lumière naturelle.

 

Une séance photo extérieure, amène toujours un lot de questionnements et de solutions en commençant par les vêtements. Lorsque tu es styliste, LA chose qui t’amène le plus à développer des tocs sont les plis dans les vêtements. Un. Vrai. CAUCHEMAR. Autrement, il y a les locations ; à quel endroit « shooter » pour respecter la ligne directrice des inspirations choisis pour la séance. Puis, la fameuse météo.

 

Il est donc important pour moi d’avoir un studio à proximité pour les vêtements afin de minimiser la retouche pour le photographe. Surtout s’ils ont des textures ou des dessins. Pour ma part, j’aime beaucoup jongler avec le minimaliste et ajouter quelques éléments accentués. J’y vais rarement avec des motifs extravagants.

 

Le photographe Richy Warhol m’a permis de m’aventurer un peu plus, sa flexibilité et son ouverture d’esprit me permettaient d’avoir des « close up » sur les vêtements. C’est-à-dire d’avoir également des photos qui capturent des détails stylistiques. C’est fréquent auprès des maquilleurs et « Hairstylists », mais très peu auprès des stylistes. Aussi, l’une des choses les plus importantes à travers un projet « fashion », après chacun des membres de l’équipe artistique, c’est notre canevas ; le ou la modèle. C’est très important d’avoir un bon modèle pour un projet mode, car celui ou celle devant la caméra saura comment bien capter chacun de ses mouvements.

 

Pour ma part, j’aime mettre de l’avant la mode locale et pour ce « shooting », je me suis tournée vers des Designers tels que Brielle Officielle , Nadya Toto  ainsi que NICO Design pour ensuite compléter mes tenues auprès des boutiques Pinko Montréal, La Petite Garçonne L’Essentiel par MF de même que les souliers de la boutique Steve Madden.

 

Un shooting photo, c’est un travail d’équipe. Il n’y a rien de plus beau qu’un amalgame de visions créatives. Oui, j’adore faire de la Direction Artistique, cependant j’aime sortir de ma zone de confort et surtout, me tourner vers les différentes perceptions de mes partenaires. Je crois que c’est important d’écouter ses coéquipiers sur un projet et de mettre de l’avant chacun des talents.

Surtout s’il s’agit d’un projet créatif.

PHOTOS

Photographe
Richard Kevin

Styliste
Maude Sen

Retouche photo
Julia Kuryliuk

MUA
Sandrine Pinsonneault

HAIR
Jessica Beaudry

Modèle
Adrienne Wasserman

Agence
Specs Models